Que faire lorsque l’on a des hemorroides ?

Les hemorroides évoluent à travers différents stades d’évolution, pouvant occasionner de la simple incommodité à un prolapsus volumineux et douloureux, en passant par des sensations de brûlures et de démangeaison. Dès que vous ressentez le moindre symptôme, pouvant indiquer le premier stade d’évolution de cette maladie, il est donc nécessaire de prendre les mesures adéquates. En effet, des soins et des traitements classiques existent pour soulager et guérir les hemorroides à leur début d’évolution. Cela permet entre autre d’avoir à subir des traitements plus lourds, voire une intervention chirurgicale.

Les traitements locaux et soins simples à donner aux personnes souffrant d’hemorroides

Les hemorroides peuvent se déclarer selon plusieurs types de symptômes, permettant de déterminer le meilleur type de traitement à suivre. Dans le cas où le prolapsus engendré par la dilatation de la veine n’est pas volumineux et dans les cas moins graves de la maladie, l’on peut entre autre bénéficier de nombreux traitements médicamenteux locaux et oraux, pour guérir. Disponibles en vente libre, les traitements locaux se proposent par exemple sous-forme de crèmes onguents, de pommades et de suppositoires. Ces produits peuvent être utilisés lorsque des symptômes laissent préciser la naissance ou l’évolution des hemorroides. Parmi les symptômes pouvant être constatés, des saignements rouges vifs, pouvant accompagner ou être visibles après les selles indiquent la présence des hemorroides internes ou externes.

Des douleurs lors de la défécation, ainsi que l’extériorisation d’une saillie momentanée sont également des symptômes qui précisent la pathologie. Des sensations de brûlures, des démangeaisons et l’inflammation des tissus de l’orifice anale indiquent aussi que l’on souffre d’hemorroides. Dans ces cas-là, pour soulager les douleurs et la gêne subie, les traitements locaux se basent sur des substances à base de cortisone, comme l’hydrocortisone, pour une application locale. L’on peut également trouver de nombreux produits lubrifiants, qui permettent de faciliter le passage des selles, surtout en cas de constipation durant laquelle les poussées forcées et prolongées irritent encore plus le canal ano-rectal. Pour bénéficier de l’efficacité de ces produits, il est cependant conseillé de suivre les traitements pendant quelques jours. A noter que ce type de traitements peuvent être prescrits pour les cas d’hemorroides sévères, mais peuvent néanmoins ne pas être efficaces. De plus, les traitements locaux ne sont également proposés qu’à titre curatif et non préventif de l’apparition de la maladie.

Pour réduire les calillots, vous pouvez également opter pour l’application de compresses chaudes, suivies de compresses froides. Pour réduire le volume des hemorroides, l’on peut également faire appel à des médicaments venotoniques, ainsi que des traitements à base de corticoïdes, qui peuvent néanmoins nécessiter une prescription médicale. Ces traitements proposent un effet rapide pour les cas urgents et permettent pour leur part de réduire le volume et les douleurs accompagnant les hemorroides, grâce un effet anti-inflammatoire. Il faut néanmoins savoir que ce type de traitement ne doit pas être poursuivi sur une longue période, d’où la nécessité de bénéficier de l’avis d’un médecin. A titre d’information, il est contre-indiqué de combiner l’utilisation de plusieurs traitements locaux dans le même temps, pour éviter des effets secondaires ou l’aggravation des symptômes. De plus, certains effets peuvent aussi s’annuler entre eux.

Les traitements oraux des hemorroides

Pour soulager et traiter les hemorroides, de nombreux traitements à base de médicaments peuvent être suivis à travers une prescription médicale. Ainsi, il est nécessaire de toujours précéder ce type de soins par une consultation médicale préalable. En effet, le médecin doit d’abord préciser la maladie et son stade d’évolution, en réalisant un toucher anal ou une anuscopie. Cela est nécessaire pour écarter d’autres pathologies pouvant avoir les mêmes symptômes que les hemorroides. En cas de nécessité, le médecin peut alors opter pour la réalisation d’une coloscopie, afin de vérifier que les symptômes ne sont pas dus à un cancer colorectal. L’examen médical permet également de savoir s’il s’agit d’hemorroides externes ou internes. Parmi les médicaments pouvant être pris pour soigner la pathologie, des anti-inflammatoire non stéroïdiens permettent de soulager rapidement les douleurs. Ces médicaments sont néanmoins contre-indiqués pour les femmes enceintes. Dans ce cas, il est alors possible de choisir un antalgique, comme le paracétamol. Il est par contre déconseillé de prendre de l’aspirine ou de l’ibuprofène, lesquels ont des effets fluidifiants sur le sang et peuvent augmenter les saignements. Pour renforcer les tissus vasculaires, l’on peut également utiliser des médicaments veino-toniques.

Sachez cependant que durant tous les traitements des hemorroides, vous pouvez également alléger les symptômes et évitez les complications, grâce à certains conseils très simples. En particulier, il est conseillé de boire beaucoup d’eau lorsque l’on a des hemorroides. Il est donc requis de boire au moins 1,5 litre d’eau par jour, car la déshydratation est un facteur déclenchant des inflammations. De plus, cela permet aussi d’éviter la constipation, ainsi que les efforts de poussée à faire pour faire passer les selles. Il est néanmoins déconseillé de prendre des laxatifs qui peuvent irriter encore plus le canal ano-rectal. Pour éviter la constipation, il est conseillé d’adopter une alimentation riche en fibre. Pour cela, vous pouvez opter pour des menus à base de fruits, légumes frais ou secs, crudités, légumineuses, … Surtout, éviter autant que possible les matières grasses, les excitants comme le thé et le café, l’alcool et les épices.

Pour ne pas aggraver les symptômes des hemorroides, il est également requis d’éviter de rester trop longtemps assis, de faire des efforts de poussée répétés, de pratiquer des activités sportives intenses, de faire du vélo ou de l’équitation, … jusqu’à la totale guérison. Cela vous permettra de bénéficier de l’efficacité des traitements simples qui sont proposés pour soigner les hemorroides. En effet, en cas de complication, un prolapsus peut se former et il peut alors être obligatoire de passer par une hémorroïdectomie pour enlever les hemorroides externes sous anesthésie locale. Dans le cas des hemorroides internes, une ligature élastique, un traitement par coagulation, une sclérothérapie, voie une hémorroïdectomie sous anesthsie générale peuvent dévenir obligatoire pour recouvrer la santé et éviter la récidive. Tout cela pour dire qu’il est essentiel de traiter aussitôt que possible cette pathologie via des solutions médicamenteuses simples, pour éviter de lourds traitements. De plus, il est également requis de toujours faire appel à un avis médical pour bénéficier du meilleur traitement qui convient à chaque cas.

En savoir plus sur http://www.traitement-hemorroide-efficace.com/

Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply: