Comment récompenser ses collaborateurs

Peu à peu, les pratiques des managers américains arrivent en France. L’une d’entre elles consiste à créer de l’émulation entre vos employés en mettant en place un système de récompense pour les plus doués d’entre eux. Voici trois techniques parmi les plus utilisées actuellement par les chefs d’équipe.

Une cérémonie de remise de prix

Gagner un prix pour son travail est toujours très valorisant, à la fois pour soi, mais également vis-à-vis de ses collègues et de ses supérieurs, car il amène généralement de la reconnaissance de leur part. Organiser une remise de récompenses officielle permet d’inclure toute l’équipe en même temps et de ne pas exclure les autres collaborateurs. L’ensemble de l’équipe se sentira remerciée d’être conviée à une cérémonie durant laquelle vous leur offrirez un très bon buffet.

Un cadeau particulier

Connaissez-vous les « incentives » ? Pour certains, ce sont des activités, des évènements que l’on organise pour une équipe que l’on souhaite motiver pour obtenir de meilleurs résultats. En se sentant valorisé et en vivant une expérience qui le rapproche de ses collègues, le salarié s’impliquera davantage dans son travail. Pour d’autres, il s’agit d’une gratification que l’on offre à un collaborateur pour ses bons résultats. Par exemple, un essai en voiture de course ou une journée au spa. Des professionnels du tourisme d’affaires se sont spécialisés dans ce type de prestations.

Un concours plutôt qu’un système de prime ou de commissions

C’est le système traditionnel qui consiste à rémunérer l’intéressement ou les ventes supplémentaires grâce à la mise en place de primes exceptionnelles. Mais il est désormais prouvé que la mise en concurrence des employés sans véritables objectifs avait des conséquences négatives sur l’ambiance d’équipe. Par contre, organiser régulièrement des concours sur des thèmes bien précis pour débloquer des budgets, du matériel, une place dans l’équipe d’un projet en particulier peut créer une forme d’émulation positive.

Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply: